Une fois les raisins vinifiés, il appartient au vigneron de les unir avec précision, tout en respectant le style de chaque cépage, l’esprit de chaque parcelle, presque en retenant jusqu’au souffle de chaque climat. C’est alors que les trois générations de DRAPPIER se réunissent avec le chef de cave pour la délicate mission qui, chaque année, conduit à l’assemblage des vins en vue de renouveler leurs cuvées, ils se soucient non pas de la simple homogénéité du vin, mais recherchent plutôt l’expression maximale de chaque cuvée telle qu’elle est née.

Farouchement opposés à l’utilisation excessive de soufre, nous pratiquons les doses les plus faibles de la profession. Les Champagnes obtenus ont ainsi des couleurs plus naturelles avec des ors riches, voire cuivrés et des arômes plus épanouis. Outre le respect du consommateur, cette spécificité autorise une prise de mousse à basse température particulièrement lente, qui génère une effervescence fine et subtile.

Les liqueurs d’expédition sont vieillies en cuve de chêne du Limousin puis en dame-jeanne pendant plus de 15 ans, gagnant ainsi en concentration et en noblesse. Elles sont ajoutées dans chaque flacon à dose réduite afin d’accentuer la longueur en bouche sans jamais alourdir le palais. Les  Champagnes ainsi obtenus en sont plus complexes et plus purs aussi.

Tandis que les millésimes mûrissent dans la fraîche obscurité des caves de Reims creusées dans la craie en 1870, les gros flacons sont sagement alignés dans la cave du XIIe siècle, construite à Urville le par les moines cisterciens de l’Abbaye de Clairvaux. Les inconditionnels des vins de Champagne ne s’en laissent jamais conter. Ils apprécient la vinosité et la régularité d’un Champagne bien né. Le Général de Gaulle était de ceux qui aimaient le Champagne Drappier pour son caractère affirmé. En son temps, il fut le plus célèbre client de la Maison Drappier. Son  Champagne favori était de toutes les réunions à Colombey-les–deux-Eglises, village proche d’Urville, fief de la famille Drappier. En hommage à l’illustre personnage, la Maison Drappier lui a dédié une de ses grandes cuvées.

> Télécharger le PDF